Le griot du futur (film en cours de réalisation)


  • Le griot du futur est un film réalisé par Ntjam Josèfa, Bocar Niang et Nicolas Pirus. Ce film vient à la rencontre d’un griot retraçant son histoire parcourant les eaux, sur un radeau et une barque. Il rencontre les personnages ayant lutté pour leurs indépendances, tels que les tirailleurs de Thiaroye 44. Lors de son parcours ce griot fera la rencontre d’un jeune homme, englué dans une toile d’informations, et la mythologie internet. Au détour de Sun Ra qui aura été un griot intergalactique qui aura voulu éveiller la conscience des jeunes africains-américains en conjuguant leur révolte futur tournée vers un passé sur lequel doit s’appuyer le présent, le griot du futur vient armé de son oralité, portant un boubou argenté, il est en charge d’éveiller les conscience des jeunes de ce-pays en leur contant leur passé comme le dit Camara Laye dans son livre L’enfant noir « Le monde bouge, le monde change, le monde bouge et change ainsi que nos totems ».


Un jour, des femmes se chargeront de raconter les histoires de ce monde. En ce jour nous appellerons ces femmes les siffleuses.

Elles scrutent la toile qui n’attrape pas la mouche mais se rappelle de chaque battement d'ailes. Leurs chants soufflent les tempêtes, les brumes les brouillards, portent les changements les mouvements et les soulèvements.

Un jour elles chantent les mensonges d’un homme d’en haut,

un jour encore ses relations douteuses avec l’un des rois du royaume marchand,

un autre leurs souffles résonnent dans nos corps et portent nos mots

Vibrant de ce chant qui les traversent, les voix des foules s’élèvent couvrant la parole du pouvoir jusqu'à ce que celui-ci change de bouche.

Depuis des temps qu’on ne sait plus compter, l’histoire de ce-pays s’énonce d’une voix monocorde, qui sidère cette terre où le soleil n’apparait plus. L’événement - marqueur du jour nouveau, rythme les heures et les vies.  

Les nuits se succèdent  

et l’Histoire reste  

en place


Mark où l’on trouve des milliers de pays. Nous cherchons nos couleurs, oubliées depuis. ces mondes-squelette où nous vivons. “Nous venons vous parler de ces histoires, ces histoires-pays, ces histoires-mondes, en chair-mot-de-passe pour avoir dit-on ces récits que nous portons sur nos corps-barques navigué sur les eaux de ces mondes oubliés, ces histoires-nation, ces mondes-nuit, ces mondes-archique, portent en eux ces milliers d'étoiles interstices de mots-fantômes nos chants, Voyageant dans les intérieurs, interstellaires, Griot cherche dans la nuit, bientôt le jour se lève.”